Exposition Queyries, Le Temps Retrouvé à Bordeaux le 17 septembre 2017

17 dimanche septembre 2017

10h00

Darwin, Magasins Généraux De La Caserne Niel (87 Quai Des Queyries, Bordeaux, 33000)

Recevez par e-mail les nouvelles informations sur Queyries, Le Temps Retrouvé.

Plus d'infos sur l'exposition Queyries, Le Temps Retrouvé à Bordeaux

L'exposition Queyries, Le Temps Retrouvé a lieu au dans le cadre des Journées du patrimoine Bordeaux 2017.

Le quai des Queyries, à Bordeaux Bastide, tient son nom des quartiers de pierre qui, par bateaux, étaient transportés depuis les coteaux jusqu'à la Garonne.

Il accueillit en 1850 la Gare d'Orléans et la ligne de chemin de fer de Paris. Sa prospérité, comme celle de la Bastide, dura plus de 100 ans. La fermeture des Chantiers de la Gironde en 1970, la baisse d'activité de la gare, le départ des derniers habitants plongèrent le quartier Queyries dans l'abandon jusqu'aux années 2000.

De nombreuses familles, installées sur le quai et dans les rues voisines depuis la fin du XIXe siècle et l'arrivée de nombreux ouvriers et cheminots venus des campagnes mais aussi d'Espagne ou d'ailleurs, avaient pris racine dans ce quartier animé, bruyant, enfumé, enserré entre ses voies ferrées. Des générations y naquirent, y grandirent, et marquèrent de leur empreinte ces rues, ces jardins, ces bords du fleuve.

Et, inversement, ces rues, ces berges, ces voies ferrées, ces paysages industriels marquèrent l'histoire de ces familles, l'imaginaire de ces milliers d'enfants qui grandissaient là, entre les docks et les usines, les échoppes et les bars.

Grâce à un grand nombre d'anciens Bastidiens de Queyries, qui ont ouvert leurs albums de famille, une importante collection de photos des années 1940 à 2000 a permis de reconstituer en images les façades disparues, rasées, du quai des Queyries, des rues Nuyens, Jean-Paul Alaux, Raymond Lavigne et Gustave Carde, et de la rue Edmond Géraud disparue.

Un travail minutieux, difficile, de mise à l'échelle de photos de différentes tailles, de différentes époques, pour reconstruire un univers que l'on croyait perdu à tout jamais : c'est le pari de Robert Piat, lui-même né dans le quartier Queyries.

C'est ce travail que nous présentons cette année aux Journées européennes du Patrimoine, dans un lieu emblématique, Darwin, qui, depuis 2011, offre au quai des Queyries une nouvelle vie.